Logo Petit Billy
Dessin chèvre Petit Billy avec une loupe
publié le 17/09/2020

Le Chèvre Frais au Basilic Infusé Petit Billy :
mais comment est-il fabriqué ?

C’est un petit nouveau qui a beaucoup de choses à dévoiler !

Le Chèvre Frais au Basilic Infusé Petit Billy est surprenant à plus d’un titre, à commencer bien sûr par son goût délicatement souligné par la fraîcheur du basilic. Et cette douceur, on l’obtient dès sa fabrication.

Alors… Vous vous demandiez sûrement comment un si délicieux fromage de chèvre peut être fabriqué et d’où peut bien provenir cette saveur de Basilic si subtile. Eh bien nous allons tout vous dire, dans les moindres détails !

Avant toute chose, chez Petit Billy, pour faire un bon fromage, il y a un ingrédient indispensable que nous utilisons à chaque fois : nous mettons du cœur et, cela dans chacune des étapes de fabrication, dans le choix des ingrédients comme dans la façon de les utiliser…

Et pour un Chèvre Frais au Basilic infusé, tout commence avec un bon lait soigneusement sélectionné auprès de producteurs locaux, évidemment. Ils sont ainsi 21 éleveurs situés à moins de 70km de notre laiterie de Noyal-sur-Vilaine et réalisent un travail formidable !

Après avoir été contrôlé, notre bon lait est stocké à 4°C de sorte à ce qu’il garde toute sa fraîcheur et ses saveurs.

Le lait est alors préparé pour devenir fromage. Il est donc pasteurisé et ensemencé en ferments lactiques pour transformer le lactose en acide lactique et en composés aromatiques.

Dès lors, le lait va s’acidifier pendant 2 heures : c’est ce que l’on appelle la maturation. Une fois maturé, il passe maintenant en bassines où il fait la rencontre du basilic frais : une association qui s’opère directement grâce à un principe d’infusion totalement naturel, sans colorant, conservateur, ni arôme ajouté. QUE DU NATUREL ICI ! Il reçoit ensuite de la présure, une enzyme naturelle, dont on se sert pour le faire coaguler et le transformer en caillé. Il faut 18 heures aux ferments pour se développer.

Désormais le lait est coagulé (ou caillé), il est débarrassé d’une partie de son “petit lait” (lactoserum).

Et voilà, c’est le moment de passer au moulage : celui-ci est fait à la main avec un savoir faire particulier qui préserve cette même authenticité depuis près de 40 ans : on verse le caillé très délicatement dans un moule pour préserver au mieux son goût et sa texture.

Dès lors, les fromages commencent à prendre forme. On peut alors passer à l’égouttage et leur donner cette forme si particulière. Ils sont ensuite retournés, empilés, puis stockés.

Après plusieurs heures ainsi, les fromages sont démoulés puis légèrement salés, avant d’être mis en salle de refroidissement à 4°C.

Et voilà, ils sont là, enfin prêts à être dégustés et à accompagner vos bons plats !